News

⭐⭐⭐Tous Les Jours 00h, 8h, 14h, Brands News Riddims⭐⭐⭐Tous Les Jours 12h, Top 25 Charts Rap Français⭐⭐⭐Tous Les Jours 17h, Top 25 Charts Rap Us⭐⭐⭐Tous Les Jours 19h, Top 25 Charts Jamaica⭐⭐⭐Tous Les Jours 21h - 23h, 100% Reggae Français⭐⭐⭐

Like


Focus Sur Un Artiste : Lim
Jeudi, 14 Juillet 2022 19:28

LIM, prononcé L.I.M., de son vrai nom Salim Lakhdari, né le 16 juillet 1979 à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, est un rappeur français, d'origine algérienne, kabyle. Il réside toute sa jeunesse à Boulogne-Billancourt, plus précisément dans la cité du pont de Sèvres (la banlieue sud-ouest parisienne, en bordure de Seine). Ses premières apparitions discographiques remontent à l’âge d’or du rap français.

Biographie :

Enfance et débuts

C'est au début des années 1990 par l'écoute des premiers albums de Public Enemy (Fear of a Black Planet en 1989) que LIM et ses associés créent Mo'vez Lang. À l'école primaire de la Castéja, LIM faisait déjà ses premiers pas dans le hip-hop en menant des combats de danse et de beat box dans les toilettes, avec son ami MRJ (Master Rap Junior). R.A.T. désormais producteur de Tous illicites était à l'époque rappeur, et LIM danseur. Aarafat et Kohndo de Coup d'État phonique ramenèrent à LIM et Mo'vez Lang les toutes premières instrumentales, qui permirent au groupe de s'entraîner et de préparer les premières scènes publiques. Le nom Mo'vez Lang a été choisi par le quartier, quand le groupe se faisait charrier sans cesse « les mauvaises langues ». À dix ans, lors de la fête du pont de Sèvres, Mo'vez lang donnent leur tout premier concert. Le rap était déjà engagé, c'était l'année de la première guerre du Golfe. Zoxea remarqua le talent et l'énergie du très jeune rappeur LIM, et décida de faire travailler le groupe Mo'vez Lang en studio et concert. Nadia, une animatrice du quartier encourage LIM Boulox et Cens Nino, âgés de 12 ans, de poursuivre leur passion, elle permettra au groupe de donner un mini concert à l'école des beaux arts. L'équipe d'animation du quartier permettra également de mettre tous les mercredis une salle à disposition du groupe pour répéter, écrire et danser.

Années Beat 2 Boul

En 1994, Mo'vez Lang participe à la tournée européenne des Sages Poètes de la rue, ce qui permettra au groupe de se produire dans les salles françaises les plus prestigieuses : Le Zénith, l'Olympia, La Cigale avec notamment MC Solaar. Le 30 novembre 1995, LIM et son groupe Mo'vez lang fait apparition sur l'album des Cool sessions 2 du producteur Jimmy Jay avec Poison juvénile, LIM a alors 16 ans. LIM était aussi gardien de but avec son associé R.A.T. au club des fils d'ouvriers de Renault, Boulox était ailier gauche et Cens Nino défenseur4. En juin 1997, Mo'vez Lang apparait sur Beat 2 Boul dans la sono avec le titre Original Futur Style.

Le 3 mai 1999 sort le premier album de Mo'vez Lang : Héritiers de la rue. Ils décrivent le quotidien de l'enfant du ghetto. Mala est invité sur la musique C'est ça gars, Zoxea est invité sur On vient de loin et Sir Doums sur D’où vient l'erreur. On retrouve également sur l'album le titre autobiographique de LIM À neuf ans déjà, Qui crée la violence ?, et La vie est pleine de surprise, premier morceau produit par LIM. C'est Cens Nino qui donne le titre Héritiers de la rue à l'album qui a été enregistré en seulement un mois, jour et nuit, pendant le jeûne du ramadan. À la base, l'album est enregistré au studio Beat 2 Boul (l'actuel studio Tous Illicites du pont de Sèvres, les trois éléments). Le studio n'avait rien à voir avec l'actuel. Malgré les caméras de surveillance, le studio avait été abandonné à la suite d'un cambriolage. Depuis que « Tous illicites » a repris le studio, il est toujours ouvert, la sécurité est assurée et il n'y a plus aucun problème.

Le 14 février 2000, le jour de la Saint-Valentin, Beat 2 boul et son collectif sortent le deuxième album Dans la ville. LIM pose en featuring avec Zoxea sur le morceau Kidnapping qui raconte une soirée dans une boite de nuit qui dégénère et se finit en sang. LIM pose également sur la mixtape Sang d'encre, en feat. avec Malekal Morte pour le titre Boulogne Business Appelle l'ONU.

Années 45 Scientific

45 Scientific sort le 25 septembre 2001 sa première compilation regroupant les artistes qui gravitent autour du label dont LIM avec le morceau Tous illicites.

LIM sort le premier volet de ses « mixtapes de la haine » en 2002. Intitulé Violences urbaines, LIM reçoit alors des invités peu connus comme La Fouine, Moussa, Les generos, Kousek, Mala. Cette mixtape était à l'époque publiée au format cassette chez le label 45 Scientific. Celui-ci a été réédité plus tard en format CD sur le label Tous illicites. LIM réussit l'exploit de l'écouler à 10 000 exemplaires alors que ce projet n'avait même pas été distribué. Il emmenait directement les stocks dans les magasins spécialisés.

En juillet 2002, « Chinois », un ami de LIM propose de lancer le site officiel du label naissant Tous illicites : limtousillicites.com. La liberté d'expression est totale sur le forum officiel, et LIM anime le site en lâchant des freestyles inédits. Le 11 septembre 2002, LIM publie son premier maxi au titre évocateur Moi aussi je veux baiser la pute de la République. On retrouve également en face B le morceau Schmiture. En 2003, LIM accompagne Booba dans sa tournée Temps mort tour. LIM est à l'origine d' Animal sons, le crew des producteurs des classiques du groupe Lunatic de Booba ou de La Fouine. Initialement nommé « la pirogue », Marc et Clément d'Animal sons collaborent avec LIM et décident ensemble de renommer la structure Animal sons. LIM avait un studio en Seine-Saint-Denis avec DJ Bagdad qui s'appelait Tikrit, ville d'où est originaire Saddam Hussein.

Tous Illicites

Fin 2004, LIM lance sa seconde mixtape Double violences urbaines, contenant trente titres inédits sur un CD dont le morceau Anti teushmi. Les invités sont Denver, Midas, Nysay, Fantom, Salif, Seth Gueko et Booba. Toujours sans distributeurs, le CD se vendra à 7 000 exemplaires sous le label Tous Illicites.

Réanimé, LIM est passé très près de la mort début 2005, contrairement aux rumeurs cela n'est pas dû à une overdose. Après sa convalescence, il enregistrera son premier album. LIM sort le 29 mars 2005 son premier album solo Enfant du ghetto, il expose la rue, sa vision ses principes et son enfance avec le thème de la drogue, la violence, la délinquance, le sexe, les armes, le deal. En featuring, on retrouve Mala pour le titre Demande à la rue, Supa Lexx (Boogotop) pour le titre Enfant du ghetto, mais aussi les artistes internes du label Tous Illicites, Mo'vez Lang (À ce qu'il parait), Cens Nino (Tous dans la merde), Denver (Ca deal kill tranquille), Fantom (Pendant ce temps) et tous les autres dans le freestyle C'est pour mes frères. Il s'agit d'un album entièrement auto-produit, des textes à la promo, en passant par les sons, et distribué par Musicast. Il était accompagné d'un DVD d'une heure trente, la vidéo peut être retrouvée sur le site officiel de LIM. Les RG (renseignements généraux, police d’État), cherchent à interdire la vente de Enfant du ghetto, notamment à cause du DVD dans lequel R.A.T. apparait sur la scène Terminabeur avec un fusil à pompe.

Ascension du rap de rue

Fin 2005 après une collaboration sur l'album Numéro d'Écrou, LIM et Alibi Montana récidivent avec l'album commun Rue, composé de 18 titres. Le morceau Trafic fait un carton. L'album arrive 26e au top album mais se vendra à plus de 60 000 exemplaires. La production de cet album est assurée par Menace Records (et non Hostile). L'album a été enregistré en 20 jours, les principaux morceaux sont Trafic, Dis leurs, Nique la police, Séquestration, Ca devient chaud, et Colère, notamment.

En juin 2006, la mixtape LIM - Triples violences urbaines arrive 13e au top album. LIM fait le tour des quartiers de France et ramène de nombreux rappeurs de France. Le CD contient 27 titres, 5 solo de LIM et le reste en featuring. On retrouve le titre Je regrette pas, On veut de la monnaie (feat. 45 terrorist), Handek feat. Les Genero, Mon frère, ou Aujourd'hui. La mixtape se vendra à plus de 50 000 exemplaires. En janvier 2007, LIM met à disposition le site rap-français.com, pour faire progresser le rap français et le rap indépendant. L'idée est de permettre aux rappeurs moins connus de se faire entendre.

Apogée du rap de rue

Le 22 octobre 2007, LIM enregistre son deuxième album duo intitulé Délinquant. Le CD est de nombreuses fois repoussé, LIM a travaillé plus d'un an en studio pour préparer son album solo. Le résultat est monumental[non neutre] : c'est un double album de 34 titres et un maxi de 9 titres dont trois inédits. Pour faire patienter le public, le maxi Délinquant sort en juin 2007 pressé à seulement 10 000 exemplaires. La première semaine, le disque est en rupture de stock, 7 000 exemplaires ayant été écoulés. Le maxi contient les hits LIM menotté, On les baise (LIM clash le rap américain), En chien (ft. Salem). Le 22 octobre 2007, l'album Délinquant, sous le label Tous Illicites, se place en tête des ventes.

L'album sera très vite disque d'or, et s'écoulera à plus de 100 000 exemplaires. Le clip Tout était calculé (feat. Zeler et RAT) est clippé en octobre 2007. Le clip On veut tous s'en sortir (feat. Mo'vez Lang) en février 2008 et le clip Je regrette pas en mai 2008. Le 28 septembre 2008, Mo'vez Lang sort son second album et arrive 13e au top album. Les titres incluent Associés à vie, Sur le bitume, J'ai Appris, ou encore SDF. LIM, très attendu après son album solo Délinquant, fait un carton d'audience pour le Planète Rap de Skyrock. LIM dispose d'une structure et d'un studio performant permettant d'accueillir et de faire connaître de nouveaux rappeurs. Le 2 juin 2009, Évolution urbaine l'album en commun de Zeler et LIM14 arrive 16e au top album la première semaine et 17e au top album la deuxième semaine.

Le 27 mars 2010, l'album Combinaison dangereuse en commun de LIM et Meiday arrive 37e au top album. Le 10 juillet 2010, la compilation Illicite Raï produite par LIM arrive 58e au top album. Le 22 novembre 2010, le 3e album solo de LIM Voyoucratie, repenti mais pas collabo arrive 16e au top album18 avec 6 500 exemplaires vendus la première semaine. Le retour de LIM se fera avec Alibi Montana en février 2012. LIM enregistre au studio des trois éléments plusieurs dizaines de titres. Deuxième extrait de l'album disponible en pré-commande, Rue 2 (intro). L'album se classe 58e au classement avec environ 2 500 exemplaires vendu. En mars 2013, LIM comparait devant le tribunal pour une course-poursuite à Trappes.

LIM continuera à enregistrer avec des rappeurs de tous les coins de la francophonie et, ayant atteint les 80 titres, il dévoilera la suite très attendue (huit ans plus tard) de ses mixtapes Violences urbaines. Le 19 mai 2014, Violences urbaines 4 sort et contient 50 titres. Le retour en solo de l'artiste se fera en janvier 2015 où il balancera sur la chaîne YouTube de Tous Illicites un morceau inédit de son prochain album, Souvenir. Le titre en question n'est ni mixé, ni masterisé mais il cumulera pas moins d'un million de vues sur la plateforme. C'est le 27 novembre 2015 que LIM sortira Pirates (Le maxi) pour faire patienter ses auditeurs avant l'album. L'album sortira presque un an plus tard et s'avèrera être un double album de 32 titres. Pirates a été mixé par l'ingénieur son très prisé Olivier Mitch.

Discours et engagements :

LIM a depuis longtemps un discours relativement dur et violent. Cependant, il ne fait que décrire ce qu'il voit ou vit. À de nombreuses reprises, il avoue regretter certaines de ses actions, mais ne pas toujours avoir eu le choix. La violence qu'il raconte n'est pas gratuite, mais néanmoins absurde, et liée à l'environnement et à la situation déplorable des quartiers. On peut voir une évolution dans le nom de ses albums également : Enfant du ghetto, Délinquant, Repentis mais pas collabos. LIM est hors des activités illicites pour se consacrer à sa carrière et celles de ses proches du label Tous Illicites.

La solidarité est une valeur importante pour LIM. Il répète que la gloire pour lui seul ne l'intéresse pas, et il a permis à de nombreux rappeurs d'acquérir une notoriété en les invitant régulièrement sur ses titres (par exemple Zeler, les Généraux, Fantom, 45 Terroristes, Fyenso Jumo, Moha Le Vagabond…) Il continue aussi à travailler avec son groupe Mo'vez Lang, ses amis d'enfance. LIM montre un grand respect pour les femmes et le prouve dans plusieurs morceaux de ses albums solo (Violences conjugales sur Délinquant où il dénonce la violence dans les couples, ou encore Enfance maltraitée sur l'album Enfant du ghetto qui dénonce la violence envers les enfants et la pédophilie). Il a aussi invité de nombreuses chanteuses ou rappeuses sur ses albums, comme Aty.K, Samira ou Mimoune. Il produit aussi le maxi collectif RapOFéminin.

 

Sondage

Vous Voulez?
 

Qui Est En Ligne

Nous avons 4 invités en ligne